jeudi 5 mai 2011

Dégout et des couleurs


A la FFF on ne voit pas la vie en rose ces derniers temps : les révélations se succèdent et il y en a des vertes et des pas mures depuis la fuite dans Médiapart des minutes d’une réunion haute en couleurs.

Fernand Duchaussoy, président de la FFF, est surement vert de rage ou bien rouge de honte mais en tout cas pas blanc comme neige et doit passer des nuits blanches. La presse lui tire dessus à boulets rouges : pas un jour sans nouvelle révélation, pas un blanc dans le flot de scandales, c’est « shoot to kill », pas d’arme blanche ni de balles à blanc. Thuram l’apprenant est devenu blanc comme un linge avant de céder à une colère noire et de contre-attaquer de but en blanc contre ces blancs becs de cols blancs de la fédé. Blanc serait aigri, vert de peur et aurait des idées noires. Lui qui avait le blanc seing de ses supérieurs et avait carte blanche pour faire page blanche sur l’ère Domenech a déjà mangé son pain blanc et retombe dans les travers du passé : c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Le président connu comme le loup blanc fait grise mine et doit se faire des cheveux blancs : pourra-t-il encore regarder ses joueurs dans le blanc des yeux sans rougir ? Ses tentatives de justification ont fait chou blanc : montrer patte blanche ne suffira pas à ne plus être dans le rouge. La fin de l’histoire qui est tout sauf fleur bleue est cousue de fil blanc : devant la presse chauffée à blanc, Blanc songerait à démissionner : et si tout cela n’avait été qu’un mariage blanc ?

L’autre disait qu’en musique il faut deux noires pour une blanche, il y a de quoi rire jaune. Pour noircir le tableau il ne manque ma foi plus qu’une intervention de ce bon Zemmour qui le regard noir agiterait le chiffon rouge en disant : « En France la plupart des footballeurs sont noirs et arabes, c’est un fait ».

Celui là mériterait bien une voilée de bois vert.

Mo²…

1 commentaire:

bernard a dit…

Super ce message tout en couleurs, ça s'ar"rose" !!! Et hop un blanc sec...