samedi 19 avril 2008

Hommage

Une poignée d’imbéciles congénitaux boursouflés d’un nationalisme affligeant se sont fait remarquer aujourd’hui à Paris.

Gardant la foi, surtout la mauvaise, ces sympathisants du régime de Pekin dénoncaient la manipulation des média français qui il faut bien le reconnaître eurent un regard beaucoup moins neutre et objectif sur la crise tibetaine que leurs confréres chinois.
La liberté d’expression ne s’étiole que lorsque l’on ne s’en sert pas dirait l’autre, mais au moins nos abrutis de manifestants ont eu l’occasion d’exposer leurs idées niaiseuses.


Il faut le reconnaitre, il serait parfois bon d’obliger les gens à la fermer : cela nous sauvegarderait d’entendre autant de conneries…


Mo²… qui a trop lu Desproges ces derniers temps

4 commentaires:

LCF a dit…

Histoire de modérer tes propos et de te faire un com :). Est-ce les droits de l'homme qui préoccupent le peuple français où la délocalisation vers la chine et une certaine jalousie apeurée du taux de croissance d'un pays aussi peu "libérale"?
Les valeurs morales sont ici les dernières armes de l'économie capitaliste française et non les premières armes d'un humanisme spontané hérité des Lumières.

Ceci dit tes billets sont agréables à lire.

Mo²... a dit…

deux réponses à cela :
je ne suis pas sur que le français moyen soit là à se pamer devant la croissance à deux chiffres de la chine. Les chefs d'entreprise oui, mais nous petites gens ? le mode de vie asiatique, a priori vachement centré sur le travail et la culture de l'entreprise, n'est pas ce qui nous fait le plus rêver en france...

Ensuite, je pense que ,toute considération économique mise à part, on peut etre choqué par certaines choses : l'emprisonnement de journalistes, le nombre d'executions en chine (premier pays avec 1200 executions en 2007 selon amnesty international)

Alors on peut nous reprocher de nous reveiller un peu tard et de se servir des jo pour pousser une gueulante, mais dire que c'est parcequ'on est jaloux de la croissance chinoise ca me parait un peu limite...

Je veux croire qu'on apporte plus d'importance à la tête qu'au porte monnaie des autres

:)

LCF a dit…

l'oppression des tibétains n'est pas d'hier et si l'on regarde avant hier (lors de la création du Tibet historique), on voit que les rôles étaient inversés donc que cela ne regarde pas la France qui devrait allez jeter un coup d'œil en Corée du nord si elle tient tant à ses droits de l'Homme. Nous n'avons pas à imposer nos règles morales qui sont le fruit d'une longue et douloureuse construction à un pays aussi différent culturellement que la Chine. D'autre part il me semble actuellement que se sont les média qui dirige les mouvements de masse et derrière ces média c'est bien des chef d'entreprises ou les politiques (ce qui est la même chose de nos jours) qui tirent les ficelles. Il suffit de voir l'histoire Betancourt pour s'en persuader. Donc 1) Nous n'avons pas à donner des leçon de morale à la Chine sans avoir l'appuie incontestable de la majorité des chinois
2) La révolte contre les JO de Chine intervient pour des raisons plus politiquo-économique que de louables raisons, sinon pourquoi n'y a t il pas eu le même engouement quand le président est allez vendre des TGV et des Airbus en Chine, et pourquoi on ne se mobilise pas pour libérer les journalistes nord coréen?

Mo²... a dit…

Je reprends linéairement ton dernier post pour y réagir.

Tu dis que le tibet ne regarde pas la france et qu'il faut aller voir en corée du nord si on tient aux droits de l'homme.
Déjà, je pense qu'un pays tel que la France, de part son histoire où son importance actuelle (membre permanent du conseil de sécurité de l'onu par exemple) à de quoi être concernée par n'importe quelle région du monde, tibet compris.
Cependant il ne faut pas tout mélanger. La france tout comme le dalai lama d'ailleurs, ne demande pas l'indépendance du tibet, mais plutot la reprise du dialogue, la fin des oppressions, etc... le fait que les roles étaient inversés au debut (ce que tu affirmes, pour ma part je n'y connais rien) n'a rien à y faire : la loi du tallion n'a plus cours depuis des années.

tu dis que nous n'avons pas à imposer nos régles morales ? Je ne suis pas d'accord. Sans rejoindre l'esprit de croisade des américain, je suis convaincu que des idéaux de liberté d'expression, de justice, de respect de la vie humaine sont à transmettre partout, aussi bien en chine, qu'aux états unis, qu'en france meme etc... la différence culturelle de la Chine n'y change rien : historiquement ce pays n'a pas toujours été le recordman des exactions en tout genre.

Ce que tu dis concernant les média est peut etre vrai mais insensé -du moins serait un argument pour ma cause plutot que la tienne. en effet, tu dis que les média sont controlés par l'economie ou la politique, et que dans le meme temps la révolte contre la chine intervient pour des raisons politiquo économiques. Mais alors, quel est l'interet des grands patrons à faire ca ? Carrefour est il content d'être l'objet de manifestations en chine ? Non, si les politiques et les patrons dirigeaient vraiment l'information, et bien il n'y aurait pas eu ce vent de révolte.

En ce qui concerne l'appui incontestable de la majorité de chinois, c'est illusoire ne serait ce que parcequ'il est impossible de savoir réellement ce qu'ils en pensent. Franchement, tu as bien vu le traitement de l'information ne serait ce que lors du passage de la flamme à paris ? C'etait révoltant..

Enfin, "pourquoi n'y a t il pas eu le même engouement quand le président est aller vendre des tgv et des airbus" ?
PLusieurs réponses : déjà de nombreuses personnes dans l'opposition (dont je fait officieusement partie) ont dénoncé le fait que sarko - qui se disait porteur des valeurs des droits de l'homme - n'ait pas explicitement evoqué le sujet lors de ce voyage (un peu comme lors de la visite de khadafi)
mais le point le plus important est celui ci :
les echanges economiques n'ont aucune valeur symbolique : est ce bien grave de vendre des tgv ou des airbus ? Que voudrais tu faire ? boycotter ? C'est illusoire dans un monde comme le notre et dans ce cas ca reviendrait à imposer nos idéaux, alors qu'il s'agit à l'heure actuel de trouver des signes d'effort en ce sens.

La question des jo est plus délicate car à forte connotations symbolique...
Le fait qu'ils ne soient peut etre pas retransmis en direct mais en leger différé pour eviter tout débordement en est un exemple.
La comparaison avec les jo en allemagne en 1936 sous hittler est tout à fait conséquente...

Pourquoi ne se mobilise t on pas pour liberer les journalistes nord coréen ? et bien il y a deja des mobilisations en ce sens mais bien sur vu qu'ils n'ont pas les jo on en parle moins... et puis le probleme est plus profond, la corée du nord faisant parti de " l'axe du mal" definit par bush...


Peut etre l'opinion se reveille tard, peut etre est ce sous l'impulsion de je ne sais quels groupe controlant les media, peut etre qu'il y a bien d'autres causes à défendre qui sont meilleures, etc;.. Quoiqu'il en soit il est indéniable qu'il s'agisse d'une cause juste et que ne pas se rendre à la cérémonie d'ouverture consisterait en un geste symbolique fort, bien plus efficace que... ne rien faire ! et bien plus réaliste qu'un boycott economique